«

»

Mai 02

LE BARBIER ET LE PÂTISSIER

LE BARBIER ET LE PÂTISSIER

 

parfois faut s’unir pour avoir un commerce prospère 

comme ce pâtissier et ce barbier en 1387 .

leurs commerces mitoyens avaient une cave en commun .

le barbier égorgeait les étudiants esseulés pas par maladresse 

mais par besoin de chair fraîche pour le pâtissier.

une trappe juste au dessous du fauteuil les envoyait dans la cave .

le pâtissier les hachait menu pour confectionner de délicieux pâtés à la viande

les gens de la  capitale en raffolaient .

un étudiant plus coriace que les autres réussi à s’échapper et

dévoiler le pot aux roses .

MORALITÉ

méfiez vous si votre barbier est à côté d’une pâtisserie ou d’une boucherie .

***

NE PAS ÊTRE DANS SON ASSIETTE

 

une expression souvent employée quand on est patraque 

son origine

au XVI ième siècle ,il n’y a ni couvert ,ni assiette ,

seulement un grand plat où tous pioche à sa guise .

assiette à l’époque signifiait l’endroit où on était « assis » 

si on était mal assis,  

on était pas dans son assiette tout simplement.

l’expression pris le sens de l’humeur

quand les assiettes apparurent sur les tables .

***

CHEVALIERS EN COMBAT

***

LA VÉRITÉ SI JE MENS 3

j’ai passé un bon moment

même si ce n’est pas un chef d’oeuvre .

canal + family

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. renejeanine

    horrible histoire , que celle du barbier et du patissier, ces cannibales ! etre dans son assiette, etre bien assis, merci pour les eclaircisements sur cette expression, bonne fin de semaine, amities

  2. Gabray 31

    Je te remercie pour ton aimable visite et pour ton agréable commentaire.
    Je viens de découvrir un blog très intéressant, merci pour ces partages …
    Cordiales amitiés & à +

  3. Daniel

    Être dans son assiette….Je ne connaissais pas l’origine de cette expression. On en apprend sur ton blog! Merci

  4. les Caphys

    atroce cette histoire de barbier !

  5. claude lepenseur

    Heureusement que l’on a perdu l’habitude se rendre chez le barbier, drôle de destinée que de finir en tourte ou en pâté.
    Amicalement
    Claude

  6. photodilettante

    c’était plus un pot à rillettes qu’un pot aux roses comme quoi la barbarie est de toute époque. hélas

  7. khanel

    Etonnante histoire !!! bonne journée

  8. Michael Rawluk

    It looks like they are having fun in battle.

  9. Marie-Claude Leloire

    plus de barbier de nos jours OUF ! du moins pas dans mon quartier …
    à assiette inconfortable, je préfère la station debout !
    bien heureuse de n’être pas française et de n’avoir pas à voter ce dimanche … et pourtant il vous faut le faire … et choisir le tocard beau parleur plutôt que la peste blonde
    amitié .

  10. tiot le mineur

    Salut
    J’ai de la chance le barbier n’est pas à côté du pâtissier.
    Bonne semaine

  11. Tmor

    Hé hé manque plus que le chevalier dans cette fable et puis là c’est de la haute voltige.

  12. ZAZA RAMBETTE

    Beurk, ton histoire de barbier et de pâtissier !
    Bises et bon mardi

  13. Nell

    Mais moi aussi je jouais aux billes et même au foot et, il paraît, que certains envier mon jeu de pieds…Que de pieds. Bon, je n’irai jamais prendre commandes chez un boucher côtoyant un barbier; c’est ouf!!! Belle journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>